ISL Rando : site officiel du club de cyclisme de IBOS - clubeo

Week-end Cyclo dans l'Ardèche du 21 au 24 sept 2018

26 septembre 2018 - 08:28

Mission Impossible Part 4 !

 

Notre sortie cyclo du 21 au 24 septembre 2018, comme si vous y étiez…

Pour la 4ème édition de notre sortie cyclo annuelle, l’équipe à Jojo était constituée de Gilbert (pour sa première participation), Jean-Chris, Domi, Sébas A, Pierre, Sandra, Sébas J et jojo bien sûr !

Vendredi 13h

Le ramassage commence, départ de la rue Brauhauban pour récupérer Jean-Chris, puis Pierre et rdv chez Sébas A et Domi où Jojo et Gilbert nous attendent aussi.

14h30, le chargement est fait, vélos ok, ravitaillement solide OK, ravitaillement liquide OKEEE  !!! Nous voilà partis…

17h30 pause à Narbonne

20h30 Ruoms nous voilà.

Pour ce séjour, Domi nous avais réservé une belle villa avec 4 chambres, garage et piscine !! Royal quoi 

Les couples sont faits, légitimes ou pas… Les chambrés s’installent, Domi et Sébas A, Sandra et Sébas J, pour les uns ; Pierre et Jean-Chris, Jojo et Gilbert pour les autres

Il est temps de trinquer à ce beau week-end qui s’annonce…

Les pronostics pour le lendemain vont bon train. La quatrième place au sommet reste la plus convoitée, mais qui donc la prendra ??? Pierre se positionne comme l’homme fort, après ses dernières performances dans le Hautacam et le Portillon

0h. Les chose se corsent ! Et oui nos deux jeunes ados ne sont pas fatigués du trajet, ils en ont oublié le copieux programme du lendemain… L’agitation est générale et dure quelques dizaines de minutes, puis le silence reprend le dessus.

Samedi 7h

P’tit déj copieux ou frugal, c’est selon… Le programme « officiel » de cette première journée : 110km au départ de Ruoms direction le nord-est avec en point d’orgue l’ascention du Col de Meyrand, repas un peu plus bas à Loubaresse et retour par Montselgue, Planzolles, Lablachère, St Alban Auriolles et Ruoms. Le programme réel sera quelque peu amélioré et agrémenté de quelques petits cols supplémentaires…

8h30, La photo et c’est le départ.

Dès la sortie du village, le dépaysement est total, on remonte les gorges de l’Ardèche sur quelques kilomètres, la route est étroite, sinueuse, elle est même creusé directement dans la falaise par endroits.  A l’argentière, nous faisons une pause photo devant le porche de la ville fortifiée.

Le Suchet, ou Col de Suchet, c’est la première surprise de la journée, ce petit col de 4km n’était pas répertorié dans les difficultés de la journée, idem pour le Col de la Croix de Rocles quelques kilomètres plus loin. C’est à Pied de Bœuf que les choses sérieuses commencent, 22km de montée pour se hisser au sommet du Col de Meyrand.

12h45 le sommet est atteint par tout le monde, mais les pronostics de la veille n’étaient pas les bons… suite à une légère dé-accélération le quatrième homme finira finalement en cinquième position. Quelle déception !!

13h Jojo nous avait réservé le repas dans une table d’hôte dans le petit village de Loubaresse. Une petite fraicheur locale, nommé « Bourganel » pour commencer, puis place au repas : Salade, Tagliatelle bolo, Fromage et Tarte maison aux fruits, les batteries sont rechargées il est temps de repartir.

Le terme employé pour le retour, est « profil descendant », comprenez par cela qu’il sera agrémenté de quelques petits cols non répertoriés au road-book : « Col de le Croix de la Femme morte », «  Col du Chap del Bosc », « Col de l’Echelette », « Col de la Croix Blanche », « Col de Planzolles ». C’est à ce moment qu’une crevaison contraint le groupe à s’arrêter à la cave locale…

Les derniers kilomètres sont plats, mais le paysage est tout aussi beau ! Nous passons à proximité d’un site préhistorique où des dolmens ont été préservés. La journée se termine avec 110km (comme annoncés) et 1700m de déniv

Dès le retour au gîte la piscine est assaillie, des petits plouf, des GROS PLOUF, tout le monde y passe.

De retour à l’intérieur, et alors que le calme régnait temporairement, un cri strident sort brusquement de la douche !!

Domi ?? Tout va bien ???

Rien de grave… un charmant scorpion attendait paisiblement dans un seau stocké là.

Samedi soir,

L’apéritif vas bon train, agrémenté comme il se doit de produit diététiques de circonstance !!! Jambon, boudin, pâté, etc…

La nuit commence comme celle de la veille… Pierre et Jean-Chris ne manquent pas d’aller souhaiter à leur façon une bonne nuit à chaque chambrée.

Dimanche matin 6h45

Le réveil est un peu plis matinal que la veille, aujourd’hui la photo et le départ sont donnés à 8h.

Le circuit du jour part vers le sud, direction Vallon Pont D’Arc. Ce site est à la foi magnifique et surprenant. Une arche de granit haute de 60m de hauteur enjambe l’Ardèche. Puis nous poursuivons notre route pour passer au cœur des gorges.

Après Chame la route s’élève franchement, 9%, 10%, 11%, ces 2km en paraissent double voire triple. Au sommet la vue est imprenable, vers le bas sur les gorges, comme à l’horizon. La route, elle, nous fait penser à des toboggans, ou de la tôle ondulée. Ça monte, ça descend, ça tourne, ça vire, et ainsi de suite… Des pauses régulières sur les « balcons » prévus a cet effet nous permettent de récupérer un peu et de profiter du paysage.

A St Martin d’Ardèche, nous changeons de rive et nous remontons vers Orgnac l’Aven, où Jojo nous avait réservé le couvert. Table sympathique, sous une véranda naturelle de vigne vierge. Nous commençons comme il se doit par une petite fraicheur Ardèchaoise, en attendant que la commande arrive : Caillette en entré (spécialité locale), Joue de bœuf ou Filet mignon de porc, fromage ou dessert, café. On aurait presque pu s’en arrêter là !! oui mais...

Une petite sieste s’impose avant de repartir, il est maintenant temps de reprendre la route. La température monte, la température aussi… 14km/h, pas plus !! On est bien qu’il dite et qu’il répète… provoquant le fou rire de Domi ! :-) Heureusement, et comme la veille, Jojo nous avait bien calculé le coup et nous avait prévu un profil descendant.

Le peloton reste groupé jusqu’au passage à Vallon Pont D’Arc, où Sandra, suivie de Jean-Chris, lancent les hostilités, les Sébastien A et J ainsi que Gilbert prennent les roues. Sandra plafonne, Sébas A prend la tête, le nez dans le guidon jusqu’au premier rond-point, où une première erreur d’aiguillage le relègue en seconde position. Sébas J prend la poudre d’escampette et terminera seul. Derrière la poursuite s’organise, Sebas A, Jean-Chris, Gilbert et Sandra pédalent fort, très fort, TROP fort. Le bitume file sous les roues, ils relancent après chaque rond-point, tellement concentrés sur leur effort, l’oxygène n’arrive plus au cerveau ils passent Ruoms à vive allure sans même s’en apercevoir !! Ils feront donc 5km kilomètres supplémentaires avant de réagir de de faire demi-tour. Alors qu’a l’arrière, l’expérience est là ! « Rien ne sert de courir… » Jojo, Pierre et Domi en terminent donc avant. Le prétendu « quatrième homme » de la veille remonte au classement général, avec une troisième place sur cette étape.

Chaleur et fatigue combinée, aussitôt arrivé, aussitôt baignade générale.

18h, de retour d’une balade au cœur du centre historique de Ruoms, Sandra et Sébastien découvrent que l’équipe de déménageurs est intervenue dans leur chambre… Matelas ! Lit ! Chevet ! Plus rien n’est là !!! C’est dans la cour intérieure que la chambre a été reconstituée pour une nuit à la belle étoile…

Dimanche soir

Pour quelle raison ?, par quel miracle ? 200km en deux jours… défaite de l’OM… peu importe ! Mais le calme règne et le sommeil tombe rapidement.

Lundi 7h

Réveil pour le p’tit déj. Pour découvrir une autre facette de la région, nous avions décidé de réserver nos embarcations pour descendre les gorges de l’Ardèche en canoé cette fois-ci !

8h45 nous voilà sur place pour nous équiper, les tenues sont seyantes !!! Et nous mettent en valeur :-) Il est temps de prendre connaissance des règles de sécurité.

9h C’est parti, Jojo et Gilbert se mettent à l’eau les premiers, suivis de Sandra et Sébas J, puis Domi et Sébas A, Pierre et Jean-Chris ferment la flottille. Comme chacun pouvait s’en douter ça dégénère rapidement, les pagaies servent plus à arroser le voisin qu’à faire avancer les embarcations.

Nous redécouvrons les différents paysages de la veille, sous un autre angle. Pauses régulières ci et là, pour profiter du paysage. A mi-parcours, le vent fait son apparition et rafraichi fortement les températures. Nous passons les différents rapides sans encombre, le passage sous le Pont d’Arc est encore plus impressionnant que la veille. Jojo en perd même sa casquette, obligé de remonter le courant pour la récupérer avant qu’elle ne coule à tout jamais.

Après le pont d’Arc, il ne reste que quelques coups de pagaie et nous arrivons au terme de la balade. Il ne fait pas très chaud, il faut dire que nous n’avons pas eu le temps de sécher…

12h

Repas au gite et nettoyage concluent la matinée. Il est temps de rentrer vers nos Pyrénées. Nous faisons tout de même une halte à la cave de Ruoms pour amener quelques souvenirs liquides de spécialités locales.

6h de route nous permettent de revivre tous les bons moments du week-end et d’envisager déjà la destination de l’édition 2019…

21h

Ibos nous revoilà !!

Merci aux organisateurs, Jojo et Domi !

Commentaires

Aucun événement